Choisir sa protéine végétale bio : comment s’y prendre ?

Laurent

Les protéines végétales biologiques proviennent d’un élément végétal. Contrairement aux protéines animales issues de produits d’origine animale (viande, produits laitiers…), elles n’ont aucun impact sur l’environnement et représentent un véritable facteur de santé. Ils sont donc recommandés aux personnes pratiquant régulièrement une activité physique, aux végétaliens, aux végétariens et à ceux qui recherchent une alimentation variée. Avec autant d’options disponibles sur le marché, il n’est pas facile de faire le bon choix. Comment faire? Dans ce guide, découvrez quelques critères utiles pour une meilleure sélection de protéines végétales bio.

Considérez différents types de protéines végétales

Il existe une grande variété de protéines végétales biologiques sur le marché. Il est donc important de prendre en compte ce critère pour une meilleure sélection de votre produit. On retrouve par exemple des protéines de pois, des protéines de riz, des protéines de chanvre, des protéines de soja, etc. En réalité, les marques proposent différentes formules de protéines végétales bio. Certains produits permettent l’apport d’un certain type de protéines. En revanche, d’autres produits sont constitués de mélanges plus complets.

Protéine de pois

Ce type de protéine se distingue par sa grande digestibilité et ses propriétés hypoallergéniques. A noter que 100 g de produit correspondent à environ 80 g de protéines. Les protéines de pois sont particulièrement riches en acides aminés (forte concentration en lysine et faible teneur en méthionine et tryptophane).

Composée de protéines de pois et de riz, la whey vegan possède un profil d’acides aminés plus complet. Comme les protéines du lait, elle est parfaite pour les personnes intolérantes au lactose, les végétaliens, les végétariens et les flexitariens.

Vous pouvez l’utiliser après une séance de sport.

Protéine de riz

Riche en zinc, calcium, fer et magnésium, la protéine de riz offre une digestibilité de 0,5. 100 g de ce produit contiennent environ 80 à 90 g de protéines.

Cependant, il contient une faible teneur en thréonine, leucine, lysine et histidine. De ce fait, son potentiel naturel est limité. Par conséquent, il doit être combiné avec d’autres protéines qui ont une forte concentration en acides aminés essentiels.

Protéine de chanvre

Issue de la plante de cannabis, la protéine de chanvre possède une faible concentration en THC. Il ne présente donc aucun risque pour la santé humaine. Il est riche en acides aminés essentiels, facilement digestibles (0,46). Son taux de protéines reste cependant faible (50% pour 100 kg de produit).

Protéine de soja

Composée de tous les acides aminés essentiels, ce type de protéine est considérée comme la protéine végétale la plus complète. Il y a environ 80 à 90 g de protéines dans 100 g de soja. De même, la protéine de soja est riche en fibres et contient de faibles niveaux de lipides.

L’indice de digestibilité est estimé à 0,91. Le taux de cholestérol reste également limité en raison de ses éléments végétaux bénéfiques pour la santé. Il est toutefois recommandé de consommer au maximum 40 g de protéines de soja par jour.

Tenir compte de la qualité biologique

Un autre élément sur lequel vous devez compter pour faire un bon choix de votre produit est sa qualité biologique. Choisir des protéines végétales bio permet de bénéficier d’une production respectueuse de l’environnement (sans pesticides ni engrais de synthèse).

Il est donc nécessaire de vérifier la présence de certificats écologiques sur l’emballage du produit (par exemple culture biologique). De cette façon, vous pouvez être sûr d’avoir choisi des produits conformes aux normes en vigueur.

Laisser un commentaire